Comment vitrifier un parquet : le guide, étape par étape

parquet

La vitrification du parquet permet de protéger votre sol grâce à l’application d’un film invisible, évitant les tâches et les rayures. Cette méthode améliore significativement la durée de vie du bois et surtout, propose diverses finitions, pour obtenir le rendu qui vous convient. Parmi les solutions de traitement du parquet, la vitrification est la moins onéreuse et offre les meilleurs résultats. Dans ce guide, nous vous proposons de vous guider, pour effectuer un traitement efficace et durable de votre sol.

Commencez par préparer votre parquet

La première étape constitue à retirer la poussière, les éventuels clous, ainsi que les résidus de cire. Pour cela, commencez par passer l’aspirateur sur le parquet, puis utilisez un décireur. Vous constatez la présence de taches sur votre sol ? Dans ce cas, optez pour un produit spécial bois, afin de les retirer sans endommager votre parquet. Si des réparations sont nécessaires, vous pouvez les effectuer avec de la pâte à bois.

Poncez le parquet avant d’y appliquer le vitrificateur

Le ponçage doit se faire en trois étapes. Commencez par poncer le sol (en protégeant les plinthes au préalable), avec un papier gros grain. On réduira ensuite l’épaisseur du grain, pour terminer avec un ponçage fin, afin d’éliminer toutes les irrégularités du sol.

Un ponçage efficace est réalisé en suivant les fibres du bois. Les finitions seront effectuées grâce à une ponceuse d’angle.

A l’issue du ponçage, passez l’aspirateur puis nettoyer votre parquet, à l’aide d’un chiffon humide imprégné d’alcool à brûler.

Traitez votre parquet contre les champignons ou les insectes

Cette étape est facultative. En effet, l’application d’un traitement fongicide ou insecticide n’est nécessaire, que si vous constatez la présence de galeries dans le bois. Dans ce cas, appliquez une première couche de produit, laissez sécher, puis appliquez une seconde couche.

La teinte du parquet

Si votre parquet est ancien, il a certainement perdu sa couleur initiale. Si vous le souhaitez, il est parfaitement envisageable de teindre le bois, pour lui apporter plus de vibrance. Pour cela, optez pour la teinture qui vous convient et appliquez le produit, sur une petite zone. Laissez sécher, puis assurez-vous que la teinte vous convient. Si c’est le cas, réalisez l’application en monocouche sur toute la zone à traiter.

L’application d’un fondur

Cette préparation sous couche parquet permet de durcir les fibres du bois et de resserrer les pores, afin de faciliter la pénétration et l’application du vitrificateur. Le fondur doit être frotté sur le parquet dans le sens des lames, sans trop appuyer. Entre deux couches, veillez à laisser sécher puis à aspirer l’excédent de produit.

Dernière étape, l’application du vitrificateur

Pour cette dernière étape, veillez à maintenir 24 heures avant l’application du vitrificateur une température comprise entre 15 et 20 degrés dans la pièce. Le produit doit être appliqué dans le sens des fibres du parquet de façon uniforme, à l’aide d’un spalter et d’un rouleau. Une durée de séchage de 24 heures est conseillée, avant d’effectuer un léger ponçage, d’aspirer le sol et d’appliquer une seconde couche.

Pour en savoir plus nous vous recommandons cette lecture : https://www.linternaute.fr/bricolage/guide-maison-et-jardin/1411919-vitrifier-un-parquet/